j'aide mon Eglise je m'abonne à la lettre d'information infideo.fr
Homélie de la solennité de la Pentecôte - 31 mai 2020
publié le 03/06/2020

Notre responsabilité à tous : être dociles à l’Esprit Saint

1ère lecture : Ac 2, 1-11
Psaume : 103 (104), 1ab.24ac, 29bc-30, 31.34
2e lecture : 1 Co 12, 3b-7.12-13
Evangile : Jn 20, 19-23

« Nous avons été baptisés pour former un seul corps. Tous, nous avons été désaltérés par un unique Esprit. » (1 Co 12-13). Ces paroles de l’apôtre Paul expriment bien la spécificité de la vie chrétienne et ce que nous célébrons le jour de la Pentecôte. Le baptême que nous recevons est fait d’eau et d’Esprit. Dès les premières heures de l’Eglise, il y a eu cette insistance sur la place de l’Esprit Saint dans le baptême des chrétiens. Tout de suite, il y a eu une grande attention à bien mettre en œuvre dans la vie chrétienne la place particulière du Père et du Fils et du Saint Esprit. C’est progressivement, en plusieurs siècles, qu’un discours théologique cohérent a pu voir le jour, mais c’est dès le début qu’a été reconnue la place vitale de l’Esprit Saint dans la vie de l’Eglise et de chacun de nous, les baptisés.

J’aime bien dire une de mes convictions profondes : « le premier acteur de la vie de l’Eglise, c’est l’Esprit Saint ! ». Je sais que souvent il agit avec beaucoup de discrétion, mais c’est bien lui qui nous inspire aux uns et aux autres l’unité et le déploiement des charismes. C’est lui qui nous pousse au zèle de la charité et au dynamisme de la mission. Il inspire, il n’oblige pas, il suscite, il pousse, il encourage. L’Esprit Saint respecte chacun d’entre nous infiniment. Il est Dieu, il est Seigneur. Il encourage, il éclaire, il entraîne. Oui, l’Esprit Saint suscite notre liberté. Il est le premier acteur de la vie de l’Eglise ; si nous le voulons bien, c’est à chacun de nous d’être disponibles à ses conseils. A chacun d’entre nous d’accepter sa force pour accomplir ce qu’il nous conseille. L’Esprit Saint respecte infiniment notre liberté. Il fait plus que cela : il suscite notre liberté. Il nous rend libres. C’est son œuvre et cela ne se fait pas sans nous.

Beaucoup de chants à l’Esprit Saint commencent par cet appel : « Viens Esprit Saint ! ». Pourtant il est déjà là. Il nous est donné depuis notre baptême, et avec la confirmation c’est la plénitude de sa présence qui se déploie en nous. Il nous rend libres. Accueillir l’Esprit Saint en nous ne retire en rien notre liberté, notre personnalité. Au contraire, il déploie en nous les dons que Dieu le Père nous a donnés ! Il ne nous dépersonnalise pas, il déploie notre personnalité et ceci pour l’unité du corps de l’Eglise, pour la mission et la charité.

Mes amis, quelle que soit notre vocation, notre place dans l’Eglise, nous avons tous une responsabilité : être dociles à l’Esprit Saint, dire oui aux directions qu’il nous montre. Cela implique une chose : grandir dans la compréhension des signes qu’il nous donne. C’est ce qu’on appelle le discernement des signes de l’Esprit. C’est toujours en fin de compte le discernement de l’Eglise qui va nous aider à comprendre les signes que Dieu donne. C’est toujours pour le bien du corps tout entier, c’est toujours pour plus de charité.

Mes amis, prions les uns pour les autres, prions pour que chacun de nous laisse l’Esprit Saint l’éclairer dans ses choix et ses actions.

Viens, Esprit Saint, viens animer notre communion fraternelle !

Amen.

+ Jean-Yves Nahmias
Évêque de Meaux


  • Document(s)
Contact Presse

Mlle Camille LEDOUX
Relation Presse et Média

01.64.36.41.37
communication@catho77.fr

Association Diocésaine de Meaux
7, rue Notre-Dame
77334 MEAUX CEDEX

Pour recevoir directement les communiqués merci de vous inscrire par mail ou par téléphone.


Textes et déclaration
21/01
COMMUNIQUE - Messe de réparation du 24 janvier 2016, en l’église saint Louis de Fontainebleau

28/01
Edito - La vie consacrée a une place toute particulière dans ce peuple missionnaire que nous formons

02/02
« La joie du Seigneur est votre rempart » (Ne 8, 10)

Tous les communiqués