j'aide mon Eglise je m'abonne à la lettre d'information infideo.fr
Homélie du 7ème dimanche de Pâques - 24 mai 2020
publié le 27/05/2020

Viens Esprit Saint, fais de nous une communion fraternelle

 

1ère lecture : Ac 1, 12-14
Psaume : Ps 26 (27), 1, 4, 7-8
2e lecture : 1 P 4, 13-16
Evangile : Jn 17, 1b-11a

 

Les apôtres, la Vierge Marie et quelques femmes, « tous, d’un même cœur [après le départ du Christ le jour de l’Ascension], étaient assidus à la prière » (Ac 1, 14). Les Actes des Apôtres nous disent que les premiers chrétiens étaient au Cénacle pour prier. C’est un premier enseignement pour chacun de nous. Quelle était leur prière ? Sûrement, ils demandaient à Dieu que s’accomplisse ce que Jésus leur avait promis : le don de l’Esprit Saint.

Mes amis, soyons tous habités par la même prière.
Viens Esprit Saint.
Viens Esprit Saint sur l’Eglise.
Viens Esprit Saint, viens transformer nos vies.

Je vous ai déjà dit ma conviction profonde : le premier acteur de la vie de l’Eglise, c’est l’Esprit Saint. L’Esprit Saint est parfois si discret que nous pouvons oublier son action, sa présence. Il est bon, avant le jour de la Pentecôte, d’être unis dans la même prière : « Viens Esprit Saint ». Il est le signe, le don, la présence vivifiante de l’amour et de la tendresse du Père et du Fils envers chacun de nous. Soyons conscients de sa présence constante dans nos vies personnelles et aussi dans la vie de nos communautés. Ensemble, soyons les uns et les autres dociles à son action. C’est cette docilité à son travail en chacun d’entre nous qui fait de l’Eglise ce peuple ardent à faire le bien, ardent à annoncer l’Evangile.

Mes amis, n’oublions donc pas que l’Eglise est d’abord un peuple de prière : « Que ta volonté soit faite ». Chaque jour, nous demandons à Dieu d’accomplir sa volonté ! Le Notre-Père est comme la matrice de l’identité chrétienne : nous offrons à Dieu nos vies pour ensemble mettre en œuvre la volonté du Père : créer une humanité nouvelle dans le Christ.

« Tous, d’un même cœur, étaient assidus à la prière ». Cette unité des chrétiens dans une prière unanime n’est pas une histoire du passé. Nous sommes ce peuple uni par la prière et notre prière poursuit, actualise la prière même du Christ. Nous le faisons en particulier avec le Notre-Père. L’évangile que nous avons entendu tout à l’heure nous donne aussi la prière du Christ lui-même, la prière sacerdotale au chapitre 17 de l’évangile de Jean, qui intercède pour nous auprès du Père, « Notre Père ». Jésus a prié pour nous. L’évangile nous dit quelque chose de très encourageant : la prière du Christ pour chacun de nous aujourd’hui qui sommes ses disciples. Jésus est le chef, la tête de l’Eglise. Il présente à Dieu le Père la prière de son peuple ! Il le fait dans la fidélité du temps, de nos épreuves, de nos espérances.

Mes amis, grandissons dans notre compréhension de la foi, de la prière dans nos vies. Qu’est-ce que le Christ a demandé avec insistance dans sa prière sacerdotale (Jean, chapitre 17) ? Il a demandé l’unité de l’Eglise : « Que tous soient un afin que le monde croie » (Jn 17, 21). Notre unité, notre communion est le signe que le Christ est vivant, ressuscité ! La charité qui existe effectivement entre nous manifeste la bonté de Dieu.

Viens Esprit Saint, fais de nous une communion fraternelle. Demandons avec insistance la grâce de l’unité. Demandons l’unité et aussi mobilisons nos forces, notre énergie pour bâtir cette unité effective.

Mes amis, soyons ce peuple uni dans la prière et dans la communion fraternelle.

« Père, notre Père, que ta volonté soit faite ».

Amen.

+ Jean-Yves Nahmias
Evêque de Meaux


  • Document(s)
Contact Presse

Mlle Camille LEDOUX
Relation Presse et Média

01.64.36.41.37
communication@catho77.fr

Association Diocésaine de Meaux
7, rue Notre-Dame
77334 MEAUX CEDEX

Pour recevoir directement les communiqués merci de vous inscrire par mail ou par téléphone.


Textes et déclaration
21/01
COMMUNIQUE - Messe de réparation du 24 janvier 2016, en l’église saint Louis de Fontainebleau

28/01
Edito - La vie consacrée a une place toute particulière dans ce peuple missionnaire que nous formons

02/02
« La joie du Seigneur est votre rempart » (Ne 8, 10)

Tous les communiqués