j'aide mon Eglise je m'abonne à la lettre d'information infideo.fr
Homélie du dimanche in albis - 19 avril 2020
publié le 22/04/2020

Heureux celui qui a cru et heureux celui qui accueille la mission de témoigner de l’amour du Christ !

Messe du dimanche de la divine Miséricorde
- 19 avril 2020 -

1ère lecture : Ac 2, 42-47
Psaume Ps 117 (118), 2-4, 13-15b, 22-24
2e lecture : 1 P 1, 3-9
Evangile : Jn 20, 19-31

Heureux celui qui a cru et heureux celui qui accueille la mission de témoigner de l’amour du Christ !

« Heureux ceux qui croient sans avoir vu ! » (Jn 20, 29)

Mes amis, cette béatitude, cette promesse est adressée à chacun d’entre nous et tout spécialement à vous qui vous êtes préparés à recevoir le baptême et qui serez baptisés dès que nous le pourrons. Le Christ ressuscité nous adresse à tous une promesse de bonheur et je sais, chers catéchumènes, que vous avez déjà expérimenté ce bonheur de croire au Christ ressuscité et de le savoir à vos côtés.

« Heureux ceux qui croient sans avoir vu ! » « Sans avoir vu ! » C’est le cas de chacun d’entre nous. Aucun d’entre nous n’a vu le Christ vivant avec ses yeux et pourtant cette vérité de la foi est ferme, solide dans notre cœur et dans notre intelligence ! Il y a comme une double assise dans notre foi : le lien personnel avec le Christ et l’intégration dans la communauté des croyants, l’Eglise. Ainsi, nous voyons grandir en nous ce lien personnel, vivant, avec le Seigneur ; c’est ce qu’on appelle une expérience spirituelle. Et en même temps, nous grandissons dans l’amour de l’Eglise car il n’y a pas de croyant totalement seul, isolé. Notre foi est un don de Dieu et elle s’appuie sur la foi de nos frères. Si nous sommes croyants aujourd’hui, c’est parce que nous avons croisé sur notre route des témoins du Christ ressuscité et notre foi va grandir parce que nous côtoyons des frères et des sœurs qui vivent de la foi au ressuscité. Chers catéchumènes, dans vos lettres pour me demander le baptême, vous avez souvent énuméré avec reconnaissance ces témoins qui vous ont ouverts à la foi : une grand-mère, un grand-père, un ami, un collègue. Pour nous tous, il est toujours bon de faire mémoire de ces témoins que le Seigneur a mis sur notre route, qui nous ont fait naître à la foi et fait grandir dans notre fidélité au Christ. Mes amis, faites ce travail de mémoire et rendez grâce à Dieu pour ces aînés dans la foi.

Lorsque je fais personnellement ce travail de mémoire, je vois des hommes, des femmes d’âges différents, des gens ordinaires mais qui ont laissé la foi les transformer en vérité. Il y a parmi eux des prêtres qui, avec justesse, ont su me faire grandir dans la foi. Aujourd’hui encore, je sais que l’évêque que je suis est soutenu, aidé, par la foi de mes frères : des laïcs, des consacrés, des diacres, des prêtres, des évêques. Heureux sommes-nous d’être ainsi portés, soutenus par la communauté des croyants.

« De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie ”. Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et il leur dit : Recevez l’Esprit Saint ! » (Jn 20, 21-22). Comme les premiers apôtres, tous nous sommes envoyés en mission, et nous recevons pour cela la force de l’Esprit saint. Lorsque notre cœur est touché par la foi au Christ ressuscité, nous ne pouvons garder cette vérité pour nous. Lorsque nous avons perçu que le Christ a donné sa vie sur la croix par amour pour que nous reconnaissions personnellement sa vie en nous, alors notre vie est transformée et nous voulons faire connaître son amour et sa miséricorde autour de nous.

Heureux celui qui a cru et heureux celui qui accueille la mission de témoigner de l’amour du Christ ! Le témoignage, la mission ne sont pas des dimensions facultatives de la vie chrétienne : elles sont un ressort intérieur de la foi comme l’est la louange, l’action de grâce. Comme les apôtres Pierre et Jean à Jérusalem, nous pouvons affirmer : « Il nous est impossible de nous taire sur ce que nous avons vu et entendu » (Ac 4, 20). Comme l’apôtre Thomas, tissons avec le Seigneur ce lien de proximité, d’intimité qui nous fait dire avec force : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » (Jn 20, 28). Comme l’apôtre Thomas après sa rencontre avec le Christ ressuscité, laissons-nous intégrer à l’Eglise et devenons ses témoins vivants par nos paroles et notre charité.

Amen.

+ Jean-Yves Nahmias
Evêque de Meaux


  • Document(s)
Contact Presse

Mlle Camille LEDOUX
Relation Presse et Média

01.64.36.41.37
communication@catho77.fr

Association Diocésaine de Meaux
7, rue Notre-Dame
77334 MEAUX CEDEX

Pour recevoir directement les communiqués merci de vous inscrire par mail ou par téléphone.


Textes et déclaration
21/01
COMMUNIQUE - Messe de réparation du 24 janvier 2016, en l’église saint Louis de Fontainebleau

28/01
Edito - La vie consacrée a une place toute particulière dans ce peuple missionnaire que nous formons

02/02
« La joie du Seigneur est votre rempart » (Ne 8, 10)

Tous les communiqués