j'aide mon Eglise je m'abonne à la lettre d'information infideo.fr
Homélie - Seigneur, console ton peuple ! - Messe Chrismale - Mercredi 17 avril 2019
publié le 29/04/2019

1 e lecture : Is 61, 1-3a.6a.8b-9
Psaume 88
2e lecture : Ap 1, 5-8
Evangile : Lc 4, 16-21

« Seigneur, console ton peuple ! »

« L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres […] » (Lc 4, 18). Mes amis, ce soir notre célébration nous met devant le beau mystère de l’Eglise : nous sommes un peuple saisi dans la consécration du christ, appelé, envoyé pour vivre au milieu des hommes la mission même du Christ. Pour cela, « l’Esprit du Seigneur » nous est donné.

En ce mercredi saint, demandons au Christ de déployer en nous l’Esprit consolateur. Oui, nous avons besoin d’être consolés. En effet, nous vivons un double choc, celui que traverse l’Eglise avec la crise des abus sexuels commis par des clercs et, pour notre pays, le choc de la destruction par le feu de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le désarroi provoqué par les révélations concernant ces abus n’a pas fini de nous interroger. Nous sommes légitimement blessés.

Notre première attitude doit être celle de l’empathie et de la compassion pour les victimes de ces abus. Trop longtemps, nous les avons méconnues et oubliées. Prions avec fidélité pour elles et aussi pour leur famille. Ce qu’ils ont vécu les a détruits en profondeur. C’est pourquoi, chacun selon la mission que nous avons reçue, nous devons tout faire pour que ces abus n’aient plus lieu. Bien sûr, nos responsabilités sont différentes, mais je vous redis une de mes convictions : c’est au Corps tout entier de porter une juste vigilance face aux risques d’abus .

Je pense aux prêtres de nos paroisses : tout à l’heure je leur ai redis ma gratitude devant leur fidélité et leur dévouement. Mes amis, soutenez vos prêtres, dites-leur votre estime et votre confiance.

Cette crise que nous traversons nous appelle à un profond renouveau. Permettez-moi un rapprochement rapide avec l’incendie de Notre-Dame de Paris. Quel choc ! A notre surprise, nous voyons qu’il est vécu aussi très douloureusement par beaucoup de nos compatriotes qui, souvent, ne partagent pas notre foi ou sont loin de l’Eglise. Ce choc manifeste avec force leur attente envers l’Eglise. Oui, il s’agit de restaurer le bâtiment de pierre qu’est Notre-Dame de Paris, mais n’oublions pas que ce sont les pierres vivantes que nous sommes qui construisent l’Eglise, n’oublions pas qu’au cœur de notre vocation de baptisés, il y a l’appel à annoncer la Bonne Nouvelle et à vivre la charité du Christ. Le toit de la cathédrale Notre-Dame est tombé, une partie de la voûte est au sol, mais les fondations restent solides. N’oublions pas que c’est le Christ qui est le socle sur lequel l’Eglise est bâtie.

Il serait tragique que la crise que traverse notre Eglise vienne refroidir notre fidélité au baptême que nous avons reçu. C’est vrai pour chacun. S’il en était ainsi, ce serait une victoire du Tentateur. Baptisés, vivons fidèlement et humblement la vocation que nous avons reçue dans l’ordinaire de la vie et du quotidien. Nous avons la chance d’avoir reçu de l’assemblée synodale des orientations pastorales pour les cinq ans qui viennent, qu’elles soient notre guide : « Aimons avec la délicatesse du Père, dans la délicatesse pastorale, dans la bienveillance fraternelle, dans la proximité missionnaire ».

Nous avons sans cesse à revenir sur la beauté de notre vocation baptismale et à entendre l’appel de Dieu à la sainteté. C’est notre baptême qui fait de chacun de nous un disciple missionnaire. Dire cela, ce n’est pas relativiser le ministère des prêtres et des évêques, au contraire. Nous avons, pour le temps qui est le nôtre, à trouver des modalités renouvelées qui tiennent ensemble la coresponsabilité de tous dans la mission et la charge pastorale que le Seigneur confie aux prêtres et aux évêques. Nous avons à trouver les modalités ajustées pour aujourd’hui qui articulent le sacerdoce commun des fidèles et le sacerdoce ministériel. Ce défi lancé à notre génération, le pape François l’appelle la synodalité : vivre la complémentarité des vocations au service de l’annonce de l’Evangile. Ce qui nous motive dans la transformation de l’Eglise, ce n’est pas un souci d’organisation ou d’organigramme, ce n’est pas non plus la répartition du pouvoir, mais c’est d’être fidèles à notre identité comme laïcs, prêtres, diacres, consacrés. Les prêtres sont au service de la croissance du corps ecclésial, au service de l’épanouissement de la vocation de chaque baptisé, ils ne sont pas les grands organisateurs du corps ecclésial. Pour cela, chacun selon sa vocation doit accueillir la liberté que Dieu donne à ses enfants. Chacun est invité à chercher à connaître les charismes que l’Esprit lui donne pour la mission et à les déployer dans la communion.

Pour terminer, je voudrais revenir au grand concours que j’ai lancé le 23 septembre. Il est toujours d’actualité : « Qui sera le premier ? » Je m’appuyais sur l’Evangile de Marc : « Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. » (Mc 9, 35b). Mes amis, je vous rappelle que ce concours est ouvert à tous, aux enfants, aux jeunes, aux seniors. Il suffit d’être baptisé, ou même pas, d’être catéchumène, d’être en marche vers le baptême. Il suffit d’avoir le désir de suivre le Christ.

Que cette semaine sainte nous aide à être les uns envers les autres, à l’image du Christ, d’humbles serviteurs.

Amen.

+ Jean-Yves Nahmias
Evêque de Meaux


Lettre du 1er septembre 2017 adressée à tous les fidèles du diocèse de Meaux, aux prêtres et aux diacres, aux acteurs de la pastorale des jeunes, de l’enfance et des mouvements, concernant les règles de comportement dans les relations avec les mineurs et les repères de prévention et de lutte contre les actes de pédophilie.


Contact Presse

Mlle Camille LEDOUX
Relation Presse et Média

01.64.36.41.37
communication@catho77.fr

Association Diocésaine de Meaux
7, rue Notre-Dame
77334 MEAUX CEDEX

Pour recevoir directement les communiqués merci de vous inscrire par mail ou par téléphone.


Textes et déclaration
21/01
COMMUNIQUE - Messe de réparation du 24 janvier 2016, en l’église saint Louis de Fontainebleau

28/01
Edito - La vie consacrée a une place toute particulière dans ce peuple missionnaire que nous formons

02/02
« La joie du Seigneur est votre rempart » (Ne 8, 10)

Tous les communiqués